Vigne
  • Français (French)
  • English
Le raisin est-il un produit sain?
Tout dépend de la variété de vigne, du climat que subit le vignoble et des pratiques du viticulteur:
L'espèce ''vitis vinifera''
qui est la vigne habituellement commercialisée, était en équibibre avec les maladies et les parasites de la vigne qui se trouvaient en Europe jusqu'à la moitié du 19ème siècle: les vignobles étaient cultivés de façon ''bio'', bien avant qu'on invente ce terme.
Ensuite, diverses maladies et insectes furent importés des Etats Unis, contre lesquels cette vigne n'a pas de défense. Le vignoble européen faillit d'ailleurs disparaitre et sa survie n'a été due qu'à l'utilisation d'artifices par les vignerons:
- Le greffage sur des pieds de vigne américains, résistants à un de ses pires ennemis, le phylloxera (un insecte qui attaque les racines).
- L'utilisation de pesticides contre des champignons (mildiou, oïdium). Une vigne cultivée en Europe de l'ouest est pulvérisée jusqu'à 25 fois par an, ce qui n'en fait pas un produit particulièrement sain. Une étude de l'Union Européenne à ce sujet est éloquente:
défavorable aux maladies dues aux champignons, et où les traitements phytopharmaceutiques ne sont pas lavés par les pluies (c'est aussi le cas dans les serres), la vigne ''vitis vinifera'' peut toutefois être cultivée avec un minimum de pesticides.
Sous un climat très sec,
Parmi ceux-ci, certains sont moins toxiques que d'autres ou moins dommageables pour l'environnement; les choix du viticulteur influencent donc la qualité de la récolte.
aux maladies fongiques (dues aux champignons), hybrides, ne nécessitent pas -ou peu- de traitements phytopharmaceutiques, permettant une véritable culture ''bio'': les fruits récoltés ne contiennent aucun résidu de pesticides.
Les variétés résistantes
Certaines de ces variétés de vignes résistantes produisent un raisin de très bonne qualité, comparable ou même supérieure aux variétés de l'espèce ''vitis vinifera'' habituelles telles que le chasselas, thomson seedless, ribier, red globe ou encore Alphonse Lavallée.
Ces variétés hybrides, en vente dans notre magasin en ligne, sont à l'évidence l'avenir pour la production de raisin de table sain et de bonne qualité gustative.
Attaque de mildiou sur une vigne ''vitis vinifera'' mal protégée par des pulvérisations de fongicides insuffisantes.
Importante attaque de mildiou sur les feuilles et grappes de la vigne (photo ACW)
Commentaires (7)
Janine
Dans Siné Hebdo j'ai lu que le MDRGF* qui avait révélé que 99% des raisins de table vendus dans les grandes surfaces contenaient des traces de pesticide avait gagné le procès que lui avait intenté le syndicat agricole FNSEA lequel lui demandait pas moins de 500000 de dommages et intérêts.
(*: Mouvement pour les droits et le respect des générations futures)
2010-02-23
Adepte de Kokopelli
Pourquoi les vignes en France doivent-elle être pulvérisées 25 ou 30 fois par an avec des pesticides?
Pourquoi n'y cultive-t-on pas plutôt des vignes hybrides résistantes aux maladies?
2010-02-23
Il y a d'autres vignobles comme la suisse qui n'utilise pratiquement plus de pesticides notamment grace à la confusion sexuelle.
2010-04-11
Sylvain Monfort
Oui mais cela ne concerne que les attaques d'insectes.
Les maladies fongiques (mildiou oïdium) restent le problème majeur sans solution bio si l'on cultive des vignes classiques appartenant à l'espèce vinifera
2010-05-11
J'aime le raisin
J'adore le raisin c'est bon pour le palais et pour la santé merci pour cet article
2010-12-20
J'aime le raisin mais encore plus le vin... Et quand pourra-t'on déguster le vin du Monti... Un habitant de Malempré !
2011-10-27
Voltaire
Ou pleut-il le plus en France? Et où fait-il le plus sec? C'est le Bordelais qui reçoit statistiquement le plus de précipitations. Briançon est la ville la plus sèche. Je crains donc qu'en raison de l'humidité induite par les fréquentes pluies sur l'Aquitaine les viticulteurs traitent leurs vignes à de très nombreuses reprises. J'ai pu voir un documentaire sur " Envoyé Spécial" : édifiant. Un viticulteur professionnel interviewé n'a pas caché au reporter l'emploi de nombreux additifs chimiques pour donner du caractère à sa production.
Nous baignons dans la pollution.
2015-08-05
Ajouter un commentaire
Pseudo
Email (facultatif)
Commentaire
Copier lꞌimage